Mes gardes SF

Nouveau départ

Nouveau départ 

Je suis de garde pour la dernière fois dans cette clinique. Ma collègue me transmet le dossier d'une patiente de 18 ans qui attend son premier enfant. Je ne cache pas ma grimace à la vue du partogramme qui montre une stagnation depuis 3h en salle à 3cm, col épais, après la péri....

Elle est là depuis hier et a été déclenchée par gel pour anamnios à 38SA puis passée en salle d'accouchement pour prende le relais au synto. Bon, je parle de stagnation mais le col a un touuuut petit peu bougé d'après ma collègue au dernier examen : elle est à 3,5cm on va dire... Le rythme cardiaque de son bébé commence à nous faire quelques décélérations...

Bref, je ne suis pas très optimiste et je me dis soit c'est idem et ça pue la césar, soit ça a un peu bougé et on va y être pour une grande partie de la nuit, soit c'est magique et elle est à 5cm (?! pourquoi 5cm, je sais pas !).

Lire la suite

Pas de nouvelles, bonnes nouvelles

Le temps passe ! Très (trop) vite. Moins de temps, moins de billets, moins d'inspiration aussi. Je préfère ne pas écrire que de me forcer...

temps qui passe

Mon passage dans GrosHôpital fut furtif, juste ce qu'il fallait pour que j'ai hâte de retrouver de la physio. J'étais donc en niveau 3, avec un nombre d'accouchements approchant les 4500 par an. J'ai tourné dans les deux services suivants : grossesses pathologiques (22 lits dont 9 lits unité kangourou) et suites de couches pathologiques (22 lits). Autant dire que c'était sport et... épuisant aussi bien physiquement que moralement.

Lire la suite

La tata de coeur

undefined

Mme J. est une primipare de 40 ans enceinte de jumeaux suite à une FIV. C'est une grossesse très précieuse et attendue depuis de longues années.

Mais à 31SA elle vient alors faire un tour chez nous pour MAP (menace d'accouchement prématuré) : protocole classique nous faisons la corticothérapie , une tocolyse etc. Immédiatement je me suis attachée à elle et ses bébés, cela arrive parfois, le feeling est immédiat et on accroche. Hospitalisée chez nous j'ai donc eu l'occasion de beaucoup m'occuper d'elle et de ses jumeaux.

Étant une clinique de niveau 1, nos médecins faisant de la PMA (procréation médicalement assistée) nous avons pas mal de grossesses gémellaires et tardives et nous avons parfois tendance à les mettre sous "cocon" quand ces grossesses sont très précieuses et courent un risque (ici MAP). Après, le but n'est pas de les garder au point qu'il y ai un risque réel qui outrepasse nos compétences de niveau 1 mais nous avons du mal à les faire aller dans les niveaux 2 ou 3 qui ne seront pas dérangés de les voir accoucher à 33SA.... Et nos patientes ne le veulent pas non plus.

Pour revenir à Mme J.,

Lire la suite

Le Site Passion Sage-Femme vous remercie de votre visite

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site