Quand la maternité devient télé-réalité [Babyboom #1]

 

Babyboom : premier épisode

Je l'admet, j'attendais vraiment cette émission d'un mauvais oeil. Rien que le principe d'associer ce moment incroyable de la vie - la naissance - à la télé-réalité m'a fait hérisser les poils.

 

Ce mardi 23 août à 23h20 j'ai donc regardé le "premier épisode" de la série Babyboom et je vais rapidement en faire un topo perso.

J'avais déjà eu quelques échos mais alors quelle bonne blague d'entendre la "voix" française de Meredith Grey, héroïne de la série américaine Grey's Anatomy en voix off ! Déjà le ton est donné, mise en scène comme la série avec la même bande son et, encore une bonne blague : les mêmes plans de grattes ciel la nuit, preuve en image :

 

( ?!????!)

 

Tout pour plaire aux d'jeunes quoi ;-)

Bon, pour passer aux choses plus sérieuses, je vais évoquer ce qui m'a le plus marqué et comment j'ai vécu le visionnage général de l'épisode.

On voit donc successivement des couples suivis en salle d'accouchement, avec chacun leur histoire, chacun leur vécu, chacun leurs angoisses, chacun leur attentes et... chacun la même prise en charge. Gloups, ok, si on enlève la petite musique avec l'émotion des parents etc... et bien pour ma part j'ai eu l'impression de voir 4 fois la même chose pour chaque couple. Soit : des patientes différentes, installées de la même façon, perfusées, monitorées, tensionnées (euh avec le tensiomètre quoi), toutes mises dans la même position, accouchant toutes de la même façon (t'inspires, tu bloques, tu pousses et en position gynéco stricte, s'il te plait) avec toutes un bébé qui pleure à la sortie, déposé par la sage-femme sur le ventre. Ok il y a eu UNE variante : un bébé qui ne respirait pas à la naissance (oulala).

Mais est-ce bien ça dans la vraie vie ? Ok c'est un CHU (entendre "gros hôpital usine" ) donc que les patientes aient une prise en charge protocolisée au poil près et bien malheureusement c'est courant (même quand ça va bien, ce qui est iatrogène au final...) seule vérité de la série, mais elles vont toutes bien alors pourquoi sont-elles en CHU niveau 3 ?? Avec ça, les femmes vont croire que c'est l'idéal d'accoucher en niveau 3...

Et alors tant qu'on y est : pourquoi n'ont-ils pas choisi de montrer ce qu'il faudrait voir en niveau 3 soit des prématurés, des pathologies maternelles et foetales, des IMG, etc... Parceque la maternité avec 4500 accts/an et niveau 3 et bien c'est pas les violons tous les jours, au contraire, c'est des hémorragies de la délivrance tous les jours, plusieurs embolisations par semaine et blablabla. Bref ce n'est pas la PHYSIOLOGIE quoi...

Et la sage-femme en effet, elle n'a le temps que de faire le minimum : dire bonjour, se présenter, sortir une blague éventuellement puis repasser toutes les heures pendant 1 minute pour faire un TV, regarder la tension, la perf, le monito (quoique il y a les écrans de contrôle en dehors de la chambre), faire la RAM et revenir l'heure d'après si elle a le temps. C'est à dire pas le temps pour les conseils, pour voir ce que le couple souhaite, pour proposer à sa patiente de bouger quand elle n'est pas sous péri (car là, même sans péri elles attendaient allongées sur le dos à se tortiller d'inconfort) donc pas le temps pour l'accompagnement. Et je ne dis pas que c'est ce que ces SF souhaitent, non, mais elles sont entraînées par le rythme infernal, les protocoles, les pathos, donc quand ça va bien, ça se débrouille quoi (ça laisse le "temps" de s'occuper de la patiente "patho" ?). A méditer.

Il faut quand même se rendre à l'évidence, notre métier est très mal connu du grand public, les gens ne savent pas ce que l'on fait, l'étendue de nos compétences etc... Là certes ça ne leur en apprend pas beaucoup, mais pour une fois, avouons-le, nous sommes au coeur du sujet et mises en avant par la série. Vu par une sage-femme c'est pas forcément vrai mais vu par le grand public et bien c'était bien les SF qui s'occupaient des femmes et qui étaient présentes à l'accouchement (désolée les docs, mais ENFIN on montre que tout ne tourne pas qu'autour du gynéco, comme certaines femmes qui n'ont que ça à la bouche comme si c'était Dieu "mon gynécooooo"). Récemment j'ai encore entendu des trucs du genre "non mais les sages-femmes font encore quelquefois quelques accouchements quand le gynéco n'est pas là.... euh oui 80% des accouchements quoi....

Donc là, en effet la SF porte bien son bel uniforme rose bonbon mais les vocations éveillées par la série seront quand même un peu dupées car ils ne sauront pas que l'on s'occupe de la contraception, du suivi de grossesse, des préparations, des rééducations périnéales, du post-partum et.... des morts foetales, des IMG, des bébés qui ne vont pas bien à la naissance et qu'on n'arrivera pas à réanimer, des couples en deuils etc

Là la sage-femme est au coeur du feuilleton mais on peut seulement en retenir qu'elle fait les accouchements et qu'elle mange des chocolats après.

Mais je l'avoue, je m'attendais quand même à pire, ils auraient pu faire plus "traumatisant' comme la version anglo-saxonne avec forceps en gros plan, ici à l'inverse c'est eau de rose à volonté, ça plait aux mères de familles, aux ados et c'est donc juste de la télé (plus si réalité que ça au final !).

Allez, affaire à suivre !

 

* Et pour celles et ceux qui ont raté ça : voici le lien de la vidéo de l'émission Babyboom du 23 août 2011

 

 

sage-femme maternite accouchement Réflexion grossesses gemellaires babyboom télé-réalité

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Le Site Passion Sage-Femme vous remercie de votre visite

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site