Gare à la Varicelle !

Je suppose que ça vous parle, tout le monde voit ce que c'est : "ahhh le truc quand t'es petit et que t'as pleins de boutons qui graaaattent !!!", mais voilà, quand on est enceinte, ça change la donne et la varicelle peut entraîner des pathologies graves chez la maman et son bébé.

Tout d'abord, quel est le virus responsable de la varicelle ?

Le VZV = Varicella Zoster Virus = Virus Varicelle-Zona, qui est un virus à ADN de la famille des Herpesviridae (=> Herpes).

Qui transporte et transmet ce virus ?

Les humains !

La transmission se fait avant tout par les voies respiratoires via les sécrétions bronchiques ainsi que par les vésicules cutanées (= boutons).

Sa période d’incubation (= période suite à laquelle apparaissent les symptomes) est de 10 à 21 jrs soit environ 14 jours.

Sa période de contagiosité s'étend de 5 à 7 jours soit 2 jours avant l'éruption jusqu'à la fin des lésions actives. (la fin = chute des croutes)

Symptomes : Fièvre, malaise, céphalées, douleurs abdominales (= état grippal) pendant 24-48h et arrêt des symptomes pour laisser place à l'éruption cutanée.


Chez la femme enceinte, le risque maternel majeur est une pneumopathie dans 9 à 50% et nécessite une hospitalisation en urgence.

Côté foetal, dans le cas d'une femme enceinte non immunisée, l'infection du fœtus est due à l'infection du placenta (conséquence de la virémie maternelle).

Ainsi l'atteinte du bébé se fait en fonction de l'âge gestationnel :

- Entre 8 et 24 SA : Le virus est transmis au fœtus dans moins de 10 % des cas. Il n'occasionnera cependant un syndrome de varicelle congénitale que dans 1 à 2 % des cas.

=> 12 et 20 SA : à risque maximum

  Atteintes fœtales (des + fréquentes au – fréquentes) :

                             - lésions cutanées,
                             - atteintes neurologiques,
                             - atteintes oculaires,
                             - atteintes squelettiques,
                             - RCIU (retard de croissance intra utérin), 
                             - atteintes polyviscérales.


=> Cela peut expliquer le plus grand nombre de fausses couches spontanées (FCS), d'accouchement prématuré et de mort fœtale in utero (MFIU).

  - Entre 24 SA et 5 jours avant l'accouchement : Il y a un risque de présenter un zona (détaillé plus bas) dans la 1ère année de vie, le syndrome de varicelle congénitale restant exceptionnel.

- Entre 5 jrs avant l’accouchement et le 2ème jr après l'accouchement : L'atteinte du nouveau-né se produit dans 20 % des cas, avec un taux de mortalité atteignant 30 %. Il présente une varicelle néonatale dans les 10 premiers jours de vie : 

                - à éruption généralisée ulcéronécrotique ou hémorragique, 

                - à atteinte multiviscérale à pulmonaire +++

Si possible => Eviter au maximum l’accouchement dans les 5 jours suivant l’éruption !!!

- Après la naissance : La protection du nouveau-né dépend du statut immunitaire de la mère. Être vigilant en cas d'épidémie.


__________________________________________________________________________________________
Ainsi je ne peux pas parler de varicelle sans parler du zona :

Qu'est ce que le zona ?

C'est une complication tardive de la varicelle correspondant à la réactivation des VZV (virus) restant en « latence » dans les ganglions nerveux et réapparaissant à l’occasion d’une baisse de l’immunité (personne immunodéprimée etc).

Ainsi il s’exprime sous forme de lésions érythémateuses puis vésiculeuses (= "cloques") au niveau des trajets de racines nerveuses. En effet, ceux ci progressent par la voie axonale de cellules en cellules jusqu’à atteindre la peau.

 

Le zona est :

- Contagieux mais dans une moindre mesure

  - Plus rare avec la grossesse (environ 1,5/10.000)

  - A un risque fœtal exceptionnel car protégé par les anticorps maternels

"Conduite à tenir" : 

- La prophylaxie ou prévention avant l'exposition au virus : conseiller de se faire vacciner lors du bilan préconceptionnel ou chez les femmes en âge de procréer.

 - Si la mère présente des signes cliniques compatibles avec la varicelle :

 - Il faut confirmer le diagnostic par un examen direct : l'immunofluorescence sur des prélèvements cellulaires + une culture + une sérologie (IgM et IgG = anticorps "anti-virus" spécifiques du VZV).

Examens complémentaires : Radiographie pulmonaire (pour la recherche de pneumopathie varicelleuse), une amniocentèse peut être effectuée après le contrôle de la virémie maternelle (si positive : un suivi échographique mensuel est entrepris voir parfois systématique, ainsi qu'un bilan néonatal + suivi ophtalmo).

  => Eviter les consultations en maternité (contagion +++)

  - Traitement : selon l’intensité, on utilise des antiviraux (chez les formes compliquées ou en fin de grossesse car déconseillé pour le foetus) Aciclovir ® ou Valaciclovir ® (chez les formes modérées) + médication symptomatique (antipyrétiques pour la fièvre etc...).

_________________________________________________________________________________________

Sources

 Internet

http://www.infogyn.com/detail/fiches/0205072501.asp

http://collegegynecocvl.free.fr/2002/Varicelle.htm

http://medecine.univ-lille2.fr/pedagogie/contenu/discipl/virologie/02-01le11embryofoet.pdf

http://www.gyneweb.fr/sources/obstetrique/andem/chap21.htm

 Livres

GOERKE K., Obstétrique, 2004, Paris, Flammarion

LUTON D., SIBONY O., Gynécologie – Obstétrique, 1997, Paris, Ellipses

1 vote. Moyenne 4.50 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Le Site Passion Sage-Femme vous remercie de votre visite

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site