Se mobiliser pendant la grossesse et l'accouchement

Introduction

Je viens de me rendre compte, certes très tardivement, que je n'avais pas mis mes articles sur la mobilité obstéricale sur le site. Je le re-transcris donc ici pour une meilleure accessibilité. (Article datant de 2010 donc à prendre en compte)

****************************************************************************************

ATTENTION : cet article comporte plusieurs pages - 5 au total (voir en fin de page pour passer à la suivante)

C'est un sujet "phare", "à la mode" presque tout comme le sujet de l'accouchement à domicile. Les parents sont de plus en plus demandeurs, envie de faire comme on veut, suivre son instinct, se réaproprier son accouchement. Moi je trouve que c'est une très bonne chose, il y a des limites à connaître, une certaine objectivité de la part des parents, de la sage-femme et parfois du médecin.
Pour le moment, je ne vais pas approfondir ce sujet ici, mon but est de faire un article sur la mobilité obstétricale ou plus clairement les positions idéales à prendre de la fin de grossesse à l'accouchement.

Prendre diverses positions lors de son accouchement, c'est tout à fait possible mais suivant quelques conditions non négligeables : généralement pas de péridurale (quoique, c'est toujours négociable), une sage-femme qui a la connaissance et la pratique (et l'ouverture d'esprit !) pour vous guider donc également une équipe compréhensive, un équipement "adapté" (mais on peut toujours s'arranger sans), pas de contre-indications au niveau de la grossesse et du travail (forcément...).


Donc dans le cas d'une grossesse qui s'est bien déroulée, un début de travail des plus normal, pourquoi pas déjà avoir eu d'autres enfants par voie basse... Et bien on peut suivre un schéma qui se base sur un grand principe : la gravité !

On va tout simplement aider le bébé à descendre selon sa progression au niveau du bassin.

Il faut donc de prime abord évoquer le bassin et une facette de son anatomie pour mieux visualiser la descente du bébé par la suite :

Bassin

Voici un bassin divisé en 3 détroits :

Les 3 détroits du bassin

- Le détroit supérieur => là ou le bébé "s'engage" dans le bassin, en fin de grossesse sa tête peut déjà y être engagée, comme ici par exemple :

Les 3 détroits du bassin - tête engagée

 

- Le détroit moyen, l'endroit où le bébé va continuer de s'engager pendant le travail et également effectuer une rotation (sa façon de s'adapter au bassin et de progresser dans celui ci)

- Le détroit inférieur => de "dégagement" du bébé, c'est lorsqu'il est bien bas dans le bassin, qu'il appuie et provoque la sensation de "poussée".

Les diverses positions vont aider à l'engagement du bébé, sa rotation puis son expulsion tout en protégeant le périnée.



En prénatal

Petit éclaircissement pour ceux à qui "bébé en antérieure et en postérieure" ne parle pas :

Positions du bébé en "antérieur"


=> Bébé en position "antérieure" = dos du bébé en avant (ante-) : position "idéale" dans le sens où c'est dans cette position que la tête foetale s'engagera le mieux dans le bassin en fin de grossesse et pendant le travail.



 


Positions du bébé en "postérieur"


Bébé en position "postérieure" <=

 

  = dos en arrière (post-), contre la colonne vertébrale de sa mère. Cette position du bébé en fin de grossesse est souvent due à des positions "avachies" de la mère dans les canapés, fauteuils etc... qui "tassent" le ventre et ramène le dos de bébé en arrière en empêchant que bébé s'engage dans bassin. Généralement, les bébés qui sont en postérieure s'engage donc moins bien pendant le travail, celui-ci est alors souvent plus long car bébé doit beaucoup plus tourner dans le bassin pour avoir sa position "de sortie". Les mamans expriment d'ailleur souvent des douleurs lombaires dues à l'appui du dos du bébé contre les terminaisons nerveuses du bas du dos de la mère.



Pour continuer sur le thème de la mobilisation obstétricale, je peux vous conseiller un outil qui sera utile en pré, per et post-natal : le ballon.

Ballon grossesse

 

* Le ballon doit faire environ 65cm de diamètre

 

* Il ne doit pas être trop gonflé pour éviter de glisser

 

* Assise dessus, les genoux doivent être un peu plus hauts que le niveau du bassin (d'où le fait que le ballon ne soit pas trop gros)

 

* Il n'est pas obligatoire de l'acheter dans un magasin spécialisé pour la grossesse (en raison des prix) mais vous en trouverez facilement dans une grande enseigne de sport, ... à fond la forme !

 

 

 

Afin que bébé se mette en "bonne position" soit en position antérieure dès la fin de la grossesse, vers la 32-34ème semaine, il est judicieux de faire au moins 30 minutes de ballon par jour en se penchant légèrement en avant (ex : accoudée sur une table basse, un accoudoir de canapé etc...) pendant votre émission TV favorite et aussi en mobilisant le bassin en faisant des "8" avec.

 

 

Une règle d'or qui est valable pour toute mobilisation/position et à n'importe quel moment de la grossesse, du travail et de l'accouchement : garder le dos bien droit et étiré.

Position dos étiré

 

Une autre alternative au ballon qui est très efficace : se mettre à 4 pattes ! Mais pour cela il faut faire un "bon" 4 pattes. En commençant au sol, bras étirés et les fesses posées sur les talons, se relever en allant vers l'avant. (mettre un coussin sous les genoux pour un peu plus de confort !). C'est sur que c'est un peu plus diffcile de rester dans cette position 30 minutes mais la durée (et en continu !) est importante pour faire son effet.

 

Encore une alternative : se mettre sur une chaise mais de façon inversée, c'est à dire à califourchon avec le dossier devant vous, accoudée sur celui-ci.

 

Il peut être intéressant de mettre une "galette" sous les fesses pour corriger la position du bassin (attention la personne ci dessous n'est pas un exemple car son bassin n'est pas bien placé !) :

Galettes grossesse

Il faut donc vraiment éviter les positions vicieuses en étant avachie dans un canapé ou dans un siège, cela fait que bébé ne s'engage pas bien dans le bassin (de même que croiser les jambes ! le bassin est plsu étroit et bébé reste haut !) en fin de grossesse ou voir même qu'il se mette en position postérieure.


 

 

 

Pendant le travail : engagement au niveau du détroit SUPERIEUR

Lors du début du travail et donc des premières contractions (qui se rapprochent et s'intensifient), en reprenant notre photo du bassin et des détroits, nous savons donc que bébé commencera par engager sa tête dans le détroit supérieur (si ce n'est pas déjà fait !).

Engagement au niveau du détroit supérieur

 

Pour l'aider il y a différentes positions à essayer pour lui donner le maximum d'espace au niveau du bassin (et donc au niveau du détroit supérieur). 

 

2 notions vont être essentielles :

 

  • La RETROVERSION du bassin. Concrètement, c'est lorsque celui est "basculé" vers l'arrière (avec la grande importance que le dos soit bien droit, donc ne pas arrondir le dos et ne pas faire de cambrure.

La rétroversion du bassin

La contre nutation ou rotation des fémurs vers l'extérieur = écarter les genoux. Cette mobilisation va rapprocher les ischions et écarter les ailes iliaques ce qui agrandira le détroit supérieur :

contre nutation

Ainsi, en pratique lors du début du travail ou lorsque l'on souhaite que bébé s'engage dans le détroit supérieur du bassin et que celui-ci soit en rétroversion, voici quelques idées :

       la marche                                     Lever une jambe                                            Sur le ballon

         Marcher                                        Lever une jambe (opposée au côté du dos du bébé)        Sur le ballon, en appui en arrière sur le papa ou autre

    Monter les escaliers                                                             Se suspendre et se balancer                                     se suspendre

Monter les escaliers (mobilise très bien le bassin) - Se suspendre et se balancer grâce à une porte - Se suspendre, voici une image qui représente très bien la contre nutation

Si bébé est en position postérieure il est possible de l'aider à se tourner en antérieure grâce aux positions 4 pattes (certes on n'est plus en rétroversion du bassin mais dans ce cas il est prioritaire que le bébé se positionne bien pour pouvoir s'engager correctement ensuite). Si la maman marche,lors de la contraction il est judicieux de se pencher en avant (on se sert ainsi de la gravité et de la force de la contraction pour attirer le dos du bébé vers l'avant), voici quelques illustrations :

être en appui avant                                                                       Le 4 pattes aménagé

Appui sur le papa (ou un mur au choix !)                         Un 4 pattes avec ballon par exemple






Pendant le travail : engagement au niveau du détroit MOYEN

A présent, nous sommes toujours pendant le travail, la tête de bébé continue de s'engager dans le bassin et est au niveau du détroit moyen :

Engagement au niveau du détroit moyen

Ainsi LA notion essentielle ici est l'ANTEVERSION du bassin (soit l'inverse de la rétroversion) : celui-ci doit "basculer" en avant (dos droit sans cambrer et sans arrondir le dos) pour aider bébé à progresser dans le bon axe :

L'antéversion du bassin

 


 

  • La seconde notion est la nutation ou rotation des fémurs vers l'intérieur = resserrer les genoux (inverse de la contre-nutation). Cette mobilisation va écarter les ischions (et épines sciatiques) et rapprocher les ailes iliaques ce qui agrandira les détroits moyen et inférieur pour que bébé progresse encore mieux.

Nutation

Voici des propositions de positions où le bassin est en antéversion :

En avant sur le ballon de grossesse


Sur le ballon, en appui en avant, la flèche signifie que l'on peut en profiter (la SF ou le papa) pour masser le dos (surtout les 2 creux dans le bas du dos qui sont en fait l'arrière des crêtes iliaques). Sur le ballon ou autre il est possible en plus de s'avancer sur celui-ci pour pouvoir resserrer les genoux et ainsi faire une nutation et "ouvrir" les parties inférieures du bassin.


Le 4 pattes aménagé


La position 4 pattes "aménagée" sur le lit appuyée sur le ballon ou sur le dossier relevé convient bien, notamment s'il y a une péridurale.



                                      Position du boudha de facePosition du boudha de profil

 

La position du "Boudha" avec une galette sous les fesses pour une bonne position du dos (droit et étiré !!!) et des coussins sous les genoux pour éviter de trop étirer les ligaments (position idéale sous péri aussi). Rester dans cette position maximum 30 minutes afin d'éviter les oedèmes du col. Pour éviter ce risque cette position est donc mieux adaptée par exemple à une dilatation avancée quand bébé est encore haut.

 

NB : Elle ne respecte pas la nutation mais a son effet pour bien faire descendre bébé aussi donc c'est à tester si en nutation il ne descend pas....

 

(Si bébé descend bien, alors cette position peut être réadaptée pour la suite : lors de l'engagement au détroit inférieur ou dans ce cas il suffit que la patiente appuie son dos contre le dossier pour mettre son bassin en rétroversion (voir partie suivante sur les positions lors de l'engagement au niveau du détroit inférieur.)

 


 

Le détroit moyen est également une zone de rotation, donc là où le bébé tourne.

 

On peut alors l'aider via ces exemples de positions :

Position de la petite sirène


La position "petite sirène", accoudée sur le ballon ou sur un gros coussin (s'allonger du côté opposé au dos du bébé ou alors se mettre du côté ou vous vous sentez le mieux, le confort personnel avant tout !)  


Décubitus latéral

 

Bon alors désolée pour ce schéma peut être pas très évident, en gros et simplement, c'est s'allonger sur le côté (décubitus latéral) du côté opposé au dos du bébé puis varier (après si madame ou bébé n'apprécie pas un côté ce n’est pas grave on se met du côté qu'il faut. Ce qui est important c'est de bien se tourner (en quasi ventral) et de tendre la jambe du dessous et  plier la jambe du dessus avec un angle buste-fémur (jambe) de moins de 90°, la jambe proche du buste quoi.Sans coussin et le genoux du haut contre le lit, nous avons ainsi une nutation (rapproche les genoux) et le bassin s'ouvre au niveau des détroits MOYEN et INFERIEUR

 

On peut mettre un coussin banane entre les jambes si nous sommes en début de travail avec un bébé qui s'engage au détroit SUPERIEUR car le coussin entre les jambes créé une contre nutation (écarte les genoux).

Assis au bord du lit

 


Assise au bord du lit, grâce au "perroquet"/triangle en tête de lit, se suspendre et faire une "vrille" avec le buste vers le côté opposé au dos du bébé. La gravité fait descendre bébé, et la vrille sert les abdos pour l'aider à tourner. (importance de toujours bien garde le dos droit et étiré !)

NB : les genous peuvent être rapprochés pour conserver une nutation.



Il est important de savoir que même sous péridurale il est tout à fait possible de se mobiliser, c'est même plus que recommandé ! Tout est adaptable, après il faut aussi avoir un personnel conciliant et qui s'y connait un minimum en mobilité obstétrical.

 

                                                                                                                                                                                                                                                  




 

Pendant le travail : engagement au niveau du détroit INFERIEUR

L'une des dernières étapes de la progression de bébé : le franchissement du détroit inférieur.

Engagement au niveau du détroit inférieur

Le travail est donc bien avancé, bébé appuie "en bas" on peut encore l'aider à bien descendre pour qu'enfin l'envie de pousser se dessine.


  • On reprend donc la même notion que pour le détroit supérieur : la rétroversion du bassin = qui est "basculé" vers l'arrière (avec la grande importance que le dos soit bien droit, donc ne pas arrondir le dos et ne pas faire de cambrure)
  • NB : L'antéversion est également très efficace (voir même plus efficace selon les cas) au niveau du détroit inférieur  

 

  • Puis on conserve la notion de nutation ou rotation des fémurs vers l'intérieur = resserrer les genoux.

                                                       La rétroversion du bassin                    La nutation

Positions proposées :

Sur le ballon

En appuie en arrière sur le ballon (par contre serrer les genoux = nutation)

                                                               Au bord de la table d'accouchement                   Au bord de la table d'accouchement (Image De Gasquet)

Un exemple sur la table d'accouchement, les coudes sur les étriers, les genoux serrés (bon, niveau confort c'est pas le top mais c'est toujours une possibilité pour que bébé vienne se poser sur le périnée)

(Il y a beaucoup d'autres positions pour l'expulsion du bébé, j'essaierai d'ajouter d'autres exemples/photos dont : accouchement sur le côté, en accroupi suspendu, à 4 pattes etc...)

2 votes. Moyenne 2.50 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Le Site Passion Sage-Femme vous remercie de votre visite

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site