Un antispasmodique : le Spasfon®

Phloroglucinol, triméthylphloroglucinol.

Antispasmodique musculotrope (A : appareil digestif et métabolisme ; G : système génito-urinaire). Le phloroglucinol lève le spasme des fibres musculaires lisses et calme la douleur.

Forme

Comprimé, suppositoire :  sous plaquettes thermoformées, solution injectable :  Ampoules de 4 ml.

 

 Indications

Traitement adjuvant des contractions au cours de la grossesse en association au repos. (suppositoires et comprimés)
+ (Traitement symptomatique des douleurs liées au troubles fonctionnels du tube digestif et des voies biliaires.

Traitement des manifestation spasmodiques et douloureuses aiguës des voies urinaires : coliques néphrétiques.  (suppositoires et comprimés)

Traitement symptomatique des manifestations spasmodiques douloureuses aiguës en gynécologie. (solution injectable))

 
Posologie et mode d’administration

- Comprimés : 6 cp/24h.
- Suppositoires : 3 suppositoires/24h
- Solution injectable : Traitement d’attaque : 1 à 3 ampoules/24h par voie IV ou IM. Traitement d’entretien : relais per os avec les comprimés ou les suppositoires.


Contre-indications

- Hypersensibilité à l’un des composants.

 

Effets indésirables

- En comprimés et suppositoires : Très rares réactions cutanées allergiques signalées.
- En solution injectable : Des réactions d'allure allergique, exceptionnelles mais parfois sévères : éruption, urticaire, urticaire anaphylactique (oedème de Quincke), hypotension artérielle pouvant aller jusqu'au choc. Surveillance en IV ou IM : TA, aspect général et ressenti de la parturiente (picotements etc…).

 

Précaution d’emploi 

L'association de phloroglucinol avec des antalgiques majeurs tels que la morphine ou ses dérivés doit être évitée en raison de leur effet spasmogène.

 

En règle générale on l'utilise lors de légères tensions utérines ou pour calmer un faux travail en association avec un bain/douche chaude (lors du "vrai" travail généralement le spasfon et le bain accentue les contractions).

Il peut aussi être utilisé lors du travail en IV (intra-veineux) en salle d'accouchement pour "assouplir" le col (lorsque celui-ci est tonique ou cerclant)

2 votes. Moyenne 3.00 sur 5.

Commentaires (1)

1. sophieF 11/09/2011

le Spasfon en obstétrique a-t-il fait l'objet d'études scientifiques?

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Le Site Passion Sage-Femme vous remercie de votre visite

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site